Poly Sons

Concerts et spectacles

sur le saint-affricain

Résidence d’action culturelle

L’action culturelle, ou médiation culturelle, est le fait pour les artistes d’aller à la rencontre de publics nouveaux, en proposant des ateliers, des spectacles ou événements, des rencontres hors des théâtres et des lieux habituels de diffusion des spectacles. L’idée est de favoriser l’accès à la culture au plus grand nombre, et en particulier aux plus défavorisés. Depuis 2013 l’association Poly Sons est régulièrement soutenue par la DRAC dans le cadre de ses actions de médiation culturelle, tout d’abord par la DRAC Midi Pyrénées dans le cadre du dispositif « Résidence de territoire », puis par la DRAC Occitanie.

2017-2018 : Compagnie Aléas – résidence d’action culturelle – DRAC Occitanie

Mathilde et Frédéric Arsenault de la compagnie Aléas (cirque et danse) proposent des ateliers autour des notions de porté et de suspension. Cinq groupes d’enfants et d’adultes, handicapés et valides, explorent avec eux leurs sensations et leurs possibles pendant trois sessions de travail, entre novembre 2017 et avril 2018. Des moments forts de rencontre, d’apprentissage technique mais surtout d’écoute de soi et des autres, d’expérimentation, de collaboration, de prise de risque… Pour progresser dans la confiance et la maîtrise de son corps, et y prendre du plaisir !

Pour terminer ce travail la Compagnie est venue présenter en avant première sa nouvelle création « Météore »  – une représentation effectuée au sein du Lycée Agricole de la Cazotte à St Affrique.

2016-2017 : Maraudeurs et Compagnie – résidence d’action culturelle – DRAC Occitanie.

En 2017 ce dispositif « Résidence de Territoire » a pris fin pour Poly Sons, qui a cependant continué à proposer des actions de médiation culturelle en milieu rural. Elle a été soutenue par la DRAC Occitanie pour ce projet. Une tournée avec roulotte et chevaux de la compagnie de théâtre de rue « Maraudeurs et compagnie » a été organisée en mai et juin dans quatre villages de la communauté de commune : Martrin, Saint Izaire, Saint Rome de Cernon et Vabres l’Abbaye. Dans chacun de ces villages les artistes ont proposé des ateliers de théâtre d’objet dans les écoles, suivis par une présentation publique du travail des enfants. Et pour les habitants du village et des environs, ils ont proposé dans chaque village concerné une représentation de leur spectacle et une soirée contes et soupe populaire. Une exposition des personnages créés par les enfants a clôturé l’expérience sous le chapiteau d’accueil du festival ‘C’est quoi ce cirque » au mois de juin 2017, et les habitants du territoire ont été conviés à marcher avec les roulottes et à redécouvrir ainsi nos paysages au rythme des chevaux.…

2017 : Le Cirque Sans Noms à La Cazotte – Projet d’Avenir – Région Occitanie

En 2017 également le lycée agricole La Cazotte nous a proposé d’implanter un chapiteau sur son exploitation. Nous avons monté un projet avec le Cirque Sans Noms, l’occasion pour les élèves de découvrir un peu l’univers du cirque et de cette compagnie, et pour certains d’aider à monter le chapiteau, de participer à des ateliers (découverte du chapiteau, jonglage, voltige à cheval) et d’assister à une représentation du spectacle « Abaque ».

2015-2016 : Résidence de territoire avec Juliette Hulot de la Compagnie Petit Travers

La jongleuse Juliette Hulot, au cours de trois périodes d’intervention réparties entre février et avril 2016, a animé des ateliers de jonglage et des rencontres avec différents publics de la ville de Saint-Affrique  : collège Foch, école Blanchard, Lycée d’enseignement agricole Vaxergue. Des ateliers ont également été organisés à destination de public «empêché» (hôpital de jour), du tout public, et en partenariat avec l’école de cirque de la ville, Accro d’Acro .

En juin 2016, sous le chapiteau du festival « C’est quoi ce cirque ?» , le public et les élèves ayant bénéficié des ateliers ont pu assister au spectacle de Juliette en binôme avec Martin Beauvarlet : «Greg et Natacha» . Enfin Juliette et Martin ont participé au cabaret cirque qui clôturait le festival.

2013-2015 : Résidence de territoire avec la compagnie Cabas – DRAC Occitanie

action-culturelle-cie-cabas-saint-affrique-2

L’association Poly Sons fait appel à la compagnie CABAS pour mettre en place une Résidence de Territoire, dispositif développé par la DRAC Midi Pyrénées, et soutenu par la ville de Saint-Affrique. La résidence de territoire consiste en un programme associant autour d’une présence artistique forte, les volontés des acteurs culturels et des collectivités de favoriser l’accès à la culture en particulier auprès de publics scolaires ou défavorisés. La résidence de territoire a pour but l’action culturelle et doit permettre à la compagnie de s’imprégner du territoire pour sa création. C’est par ce biais que l’acte de création se relie avec le quotidien des habitants, et ainsi permet à ceux-ci de mieux connaître la démarche artistique de la compagnie CABAS.

action-culturelle-cie-cabas-saint-affrique

Cette compagnie, basée en région parisienne, développe des projets artistiques divers, centrés autour du spectacle vivant,  envisagés comme une entité incluant représentations, rencontres et ateliers. La compagnie a comme volonté d’aborder les thèmes de la place de la femme, de la rencontre des uns aux autres par leurs cultures. Elle s’attache à toujours allier ses travaux de création à des activités pédagogiques, dans une ambiance assez libre afin de faciliter les échanges informels avec le public. Ratissant dans un large éventail d’expressions artistiques tels que la danse, le cirque, la création sonore… Elle ouvre de nombreuses perspectives quant à l’éducation artistique du public, en particulier des jeunes.

La première partie de cette Résidence de Territoire s’est déroulée de février à mai 2014 auprès d’un public scolaire de la ville de Saint-Affrique : les classes de SEGPA du collège Foch et les classes de CM1 et CE2 de l’école  Jean Blanchard.

Ce travail a abouti à la présentation des travaux de la compagnie et des élèves dans un espace de convergence, le marché de Saint-Affrique. En effet c’est un lieu et un moment intergénérationnel, d’échange et de convergence territoriale. C’est par ce biais que les élèves, avec la population, on pu mieux saisir les enjeux concernant la création artistique.

Share Button